Le nouveau travail, on en parle ? Une synergie enseignement-recherche à l’Université Saint-Louis - Bruxelles

Les nouveaux modes de travail sont en pleine expansion et peuvent prendre de nombreuses formes : open spaces, télétravail, plateformes en lignes, travail collectif, etc. La façon de travailler des employés ne cesse d’évoluer, de manière forcée ou implicite, brutale ou progressive. Le nouveau travail se matérialise également via les discours des différents acteurs lorsqu’ils en parlent et le pratiquent. Selon le type de discours, il est possible de distinguer différentes perceptions et donc différentes réalités.

Dans le cadre d’un atelier pluridisciplinaire, des étudiants du bachelier en information et communication, sociologie et anthropologie ou sciences politiques de l’Université Saint-Louis – Bruxelles se sont attachés à analyser comment les différents acteurs concernés (institutions d’enseignement supérieur, dirigeants, cadres, GRH, employés) parlent du nouveau travail en Belgique, le pratiquent et en identifient les enjeux et les contraintes

Cet atelier a été animé par Sylvain Plazy et Geoffroy Patriarche, en lien avec le projet de recherche LITMEatWORK auquel participe le PReCoM.

Les étudiants se sont livrés à l’exercice – une première pour la plupart d’entre eux ! – de résumer leurs analyses dans une vidéo accompagnée d’un court article et accessible sur le site web du projet LITME@WORK.

Accès direct à la vidéo via ce lien.