Qui sommes-nous ?

(---English version below---)

Engage – Research Center for Publicness in Contemporary Communication est le centre de recherche en sciences de l’information et de la communication (SIC) de l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USL-B). Engage est, depuis octobre 2019, le nouveau nom du Pôle de Recherches sur la Communication et les Médias / PReCoM.

Engage étudie les pratiques au travers desquelles les acteurs sociaux s’engagent les uns avec les autres et dans la société plus large, en se focalisant sur les aspects médiatiques, communicationnels et discursifs. De cet engagement émergent des sphères publiques. Engage explore les attitudes et les pratiques constitutives de cette “publicité” (en anglais publicness). Il examine la manière dont les acteurs sociaux pratiquent l’interaction, la participation et le débat via différents médias.   

En même temps, Engage s’inscrit fermement dans la sphère publique qu’il vise à mieux comprendre. Engage propose des contributions critiques à la fois aux débats sur la sphère publique et aux débats et processus qui constituent la sphère publique. En ce sens, les chercheurs et chercheuses d’Engage ne sont pas des observateurs ou des observatrices détaché·es mais considèrent que leurs activités font vivre la sphère publique qu’ils et elles étudient. On peut donc dire que l’engagement d’Engage a pour horizon l’idéal d’une sphère publique démocratique. 

Un regard communicationnel sur l’engagement contemporain dans / vis-à-vis de la sphère publique

Les recherches d’Engage interrogent les relations entre les transformations de l’environnement médiatique et communicationnel, d’une part, et les nouvelles modalités de l’engagement et de la participation avec/dans la sphère publique, d’autre part. 

Les questions traitées par Engage touchent notamment à la citoyenneté, à la participation civique et politique, à la critique sociale, à l’activisme ou encore à la propagande - autant de sujets qui permettent d’élucider les changements qui “travaillent” les sphères publiques dans lesquelles nous évoluons. 

Pour Engage, une sphère publique est un processus polyphonique structuré à différents niveaux par les pratiques médiatiques et communicationnelles de multiples acteurs, selon un degré variable d’institutionnalisation. Ces acteurs visent à asseoir leur visibilité et leur légitimité tout en évaluant celles des autres. Ils consolident ou négocient des relations de pouvoir. Ce faisant, ils peuvent susciter du débat et/ou établir un consensus hégémonique. 

De ce point de vue, Engage ne considère pas la critique seulement comme une approche ou un positionnement mais également comme un objet d’étude. Il cherche à comprendre les différentes formes de critique qui constituent le débat public. Les acteurs sociaux politisent certains sujets tout en dépolitisant d’autres. Au travers du débat, de la communication ou d’autres formes d’interaction, ils reconfigurent les frontières de ce qui est acceptable ou “normal” dans la sphère publique. Les acteurs sont continuellement engagés dans la construction-déconstruction mutuelle de leurs pratiques, de leurs discours et de leurs identités. 

Les recherches d’Engage s’inscrivent principalement dans le champ des sciences de l’information et de la communication (SIC). En même temps, elles sont souvent interdisciplinaires, intégrant également des approches, concepts ou méthodes d’autres champs ou disciplines dans les sciences humaines et sociales lorsque cela permet de mieux comprendre les phénomènes étudiés. 

Un engagement scientifique critique au service du débat démocratique

Engage s’inscrit dans la tradition critique de l’étude des médias, de la communication et des discours en ce sens que ses recherches contribuent à dire et à questionner les logiques ou rationalités qui légitiment, informent et/ou reproduisent des inégalités, des injustices ou des discriminations. 

Engage interroge le rôle des pratiques médiatiques et communicationnelles dans la (re)production des relations de pouvoir (problématiques) entre groupes sociaux, institutions sociales ou champs sociaux (médiatique, politique, économique, technologique, etc.). 

En mettant au jour ce qu’il y a de médiatiquement et/ou de discursivement construit dans ces relations, Engage contribue potentiellement à leur transformation. Il vise à faciliter la discussion, la problématisation et/ou la contestation des pratiques médiatiques et communicationnelles établies. En ce sens, la recherche critique menée par Engage vise à stimuler le débat démocratique.

Un centre engagé dans le débat public et la valorisation sociétale de la recherche

Les recherches d’Engage sont en prise avec les enjeux et questions de société. Engage tâche d’alimenter les initiatives citoyennes, les politiques publiques et les débats publics plus larges sur ces enjeux et questions. 

Certains de ses projets peuvent même avoir une dimension interventionniste plus marquée visant à accompagner un certain changement sociétal (par exemple, vers plus d’égalité ou plus de participation). 

De ce point de vue, Engage ne se retrouve pas dans l’opposition classique entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Il vise à la fois à comprendre en profondeur certains phénomènes médiatiques ou communicationnels et à faciliter l’appropriation de ces connaissances par les acteurs sociétaux concernés, dans la perspective critique évoquée plus haut.

Co-direction : Marie Dufrasne et Geoffroy Patriarche
Communication, événementiel et appui administratif : Loredana Guerriero
Finances et gestion des conventions de recherche : Carine Manimoye

----------

Who are we?

Engage - Research Center for Publicness in Contemporary Communication is the research center for Media and Communication Studies of the Université Saint-Louis - Bruxelles (USL-B). Engage is the successor to PReCoM (Pôle de Recherches sur la Communication et les Médias) and was established in October 2019. 

Engage investigates the way social actors engage with each other and with society at large, with an emphasis on questions of media, communication and discourse. Public spheres emerge as actors engage in communicative processes and practices. Engage explores the different modes in which publicness is conceived and practiced. It examines the different ways in which social actors practice interaction, participation and debate across media. 

At the same time, Engage positions itself firmly within the public sphere it seeks to understand. Engage offers critical contributions to debates about the public sphere, as well as to the debates and processes that constitute the public sphere. In this sense, Engage’s researchers do not position themselves as detached observers but consider their activities as contributions to the public sphere they seek to investigate. One could therefore say that Engage embraces the principle of engagement, committing itself to the ideal of a public realm structured along democratic lines.

Approaching contemporary engagements with(in) the public sphere from communication studies

Engage seeks to understand the relationship between changing media and communication environments on the one hand, and the shifting modes of engagement and participation of actors with(in) the public sphere on the other hand. 

We address questions touching upon issues such as citizenship, participation, social critique, activism and propaganda as part of wider discussions about changes in the public sphere(s) through which we move.  

We understand the public sphere as a polyphonic process structured by diverse actors engaging in mediatized communicative practices with varying degrees of institutionalization. 

Throughout their engagements with(in) the public sphere, competing actors assess and question each other’s visibility and legitimacy. They challenge and negotiate their respective power relationships. Doing so they may stimulate debate and/or establish a hegemonic consensus. 

Engage does not merely adopt a critical perspective, it also takes critique as an object of study. Engage seeks to understand the different forms of critique that constitute public debate and the public sphere itself. Social actors politicise some issues while depoliticising others. 

Through debate, communication and other forms of interaction, the boundaries of what counts as acceptable or “normal” in public get reconfigured. Actors are continuously involved in the construction and deconstruction of each other’s practices, discourses and identities. 

The researchers of Engage position themselves primarily within the field of media and communication studies (in French “sciences de l’information et de la communication”). At the same time, they often adopt an interdisciplinary stance. Engage integrates approaches, concepts and methods developed in other areas of the humanities and the social sciences whenever this can generate more insight.

A critical scientific engagement in service of democratic debate

Engage positions itself in the critical tradition within the broader field of media and discourse studies. It identifies and problematizes the logics and rationalities that legitimize, inform and/or reproduce forms of inequality, injustice and/or discrimination. 

Engage investigates the role of media and communication practices in the (re)production of (problematic) power relations between social groups, social institutions and social fields such as the media field, the fields of politics, the economy and/or the technological. 

By shedding light on the discursive and/or mediated construction of these relations, Engage contributes to their potential transformation. It aims to enable the discussion, problematization, and/or contestation of established communicative practices. In that sense, Engage’s critical research aims to stimulate democratic debate.

A research center engaged in public debates and societal valorization of research

The research projects conducted by Engage link up with broader societal issues and questions. Engage aims to feed civil society initiatives, public policies and the wider public debate with its insights and investigations. 

Some of its projects may even have an interventionist character aiming to contribute to social change in the direction of, for instance, more equality or participation. 

Engage therefore rejects the classic opposition between applied and fundamental research. Engage aims at an in-depth critical understanding of mediated and/or communicative phenomena while facilitating the appropriation and understanding of these phenomena by the actors involved.

Co-direction: Marie Dufrasne et Geoffroy Patriarche
Communication, events and administrative support: Loredana Guerriero
Finances and management of research contracts: Carine Manimoye